Norme australienne de géographie statistique (ASGS) – abdomino

La norme statistique australienne sur la géographie statistique (ASGS) fournit un cadre des domaines statistiques utilisés par l'Office australien de la statistique (ABS) et d'autres organisations pour permettre la publication de statistiques comparables et spatialement intégrées. Introduit pour la première fois en 2011, ASGS a remplacé la classification géographique standard australienne (ASGC) en vigueur depuis 1984. ASGS fournit aux utilisateurs un ensemble intégré de zones standard pouvant être utilisées pour: analyser, visualiser et intégrer les statistiques produites par ABS. et d'autres organisations.

L'ASGS est divisé en deux parties: les structures ABS et les structures non ABS.

Les structures de l'ABS ABS conçoit spécifiquement des domaines pour la production de statistiques. Cela signifie que les zones statistiques sont conçues pour répondre aux exigences de statistiques spécifiques et de concepts géographiques pertinents pour ces statistiques, tels que l'éloignement et les définitions urbaines / rurales. Cela contribue à assurer la confidentialité, l'exactitude et la pertinence des données. Les structures ABS sont stables depuis cinq ans pour permettre une meilleure comparaison des données dans le temps.

Structures non-ABS représentent les domaines administratifs pour lesquels l’ABS s’engage à fournir une série de statistiques. Ces zones peuvent changer régulièrement car elles ne sont pas définies par l'ABS. Par conséquent, les structures non-ABS sont mises à jour annuellement si des changements importants sont survenus dans les zones. Cela améliore la pertinence des données ABS publiées sur ces domaines. Par exemple, les zones de gouvernement local (LGA) sont publiées chaque année: elles représentent les LGA définies par les gouvernements des États et des territoires. Des statistiques ABS telles que la population résidente estimée (ERP) sont publiées sur ces approximations LGA.

La séparation des structures ABS et non ABS dans le SGS permet à ABS de fournir des statistiques sur les zones statistiques stables construites à cet effet et sur les zones administratives importantes. Il s'agit d'une différence fondamentale par rapport au précédent ASGC, dans lequel tous les domaines étaient liés aux LGA et devaient par conséquent être mis à jour chaque année pour refléter les modifications apportées aux LGA. Cette différence fondamentale est possible car ASGS utilise des maillages comme bloc de construction commun pour toutes les structures. Les blocs maillés, comme les autres structures ABS, sont stables pendant 5 ans. Cependant, ils sont suffisamment petits pour permettre une approximation précise des zones administratives en mutation sans se modifier eux-mêmes. Mesh Blocks fournit également un niveau supplémentaire de confidentialité pour les données publiées sur ASGS, dans la mesure où la différence entre les données publiées sur plusieurs zones statistiques est toujours égale à au moins un bloc de maillage.


STRUCTURES ABS

Les structures ABS constituent une hiérarchie de domaines développés pour la publication d'informations statistiques sur l'ABS. Leurs composants sont décrits ci-dessous.

Le diagramme 1 illustre les différentes structures de l’ABS, leurs domaines statistiques des composants et leur mode d’interaction.

Diagramme 1: Structures ABS ASGS

Structure principale

    • Blocs de maillage (MB) ils constituent la plus petite zone géographique définie par l'ABS. Ils sont conçus comme des blocs géographiques plutôt que comme des zones pour la publication des statistiques elles-mêmes. Tous les domaines statistiques de l'ASG, à la fois ABS et non-ABS, sont construits par Mesh Blocks. En conséquence, la conception des blocs maillés prend en compte de nombreux facteurs, notamment les limites administratives telles que le cadastre, la périphérie et la localité et la LGA, ainsi que l'utilisation du sol et la distribution de logements. La plupart des blocs de réseau contiennent de 30 à 60 foyers, bien que certains soient spécifiquement conçus pour avoir zéro. Cela fournit un niveau supplémentaire de confidentialité pour les données publiées sur ASGS, car la différence entre les données publiées sur plusieurs zones statistiques est toujours égale à au moins un bloc de maillage. Les blocs réticulaires, comme les autres structures ABS, sont stables pendant 5 ans et ont été mis à jour pour refléter les changements tels que la construction de nouveaux logements tous les 5 ans. Les blocs de maillage incluent une catégorie de blocs de maillage qui définit généralement les principales utilisations du sol, telles que les utilisations résidentielles et commerciales. Les seules données statistiques actuellement disponibles pour les blocs maillés (à partir de 2017) sont la population totale et le nombre d'habitants du recensement de la population et du logement.
    • Zones statistiques Niveau 1 (SA1) ils sont conçus pour maximiser les détails spatiaux disponibles pour les données de recensement. La plupart des SA1 ont une population comprise entre 200 et 800 personnes, avec une population moyenne d'environ 400 personnes. Cela permet d'optimiser l'équilibre entre les détails spatiaux et la capacité de parcourir des variables de recensement classifiables sans que les comptes résultants ne deviennent trop petits pour être utilisés. Les SA1 visent à séparer les zones présentant des caractéristiques géographiques différentes entre les limites de la périphérie et de la localité. Dans les zones rurales, ils combinent souvent les frontières locales. Les SA1 sont des agrégations de Mesh Blocks.
    • Niveau 2 des zones statistiques (SA2) ils sont conçus pour refléter les zones fonctionnelles qui représentent une communauté qui interagit socialement et économiquement. Ils considèrent que les frontières des banlieues et des localités améliorent le codage géographique des données dans ces zones et que dans les zones urbaines les plus importantes, le SA2 reflète souvent une ou plusieurs banlieues connectées. SA2 est la plus petite zone de publication de nombreuses statistiques sur l'ABS, notamment des données sur la population estimée, la santé et la viabilité, ainsi que sur les autorisations de construire. Les SA2 ont généralement une population comprise entre 3 000 et 25 000 personnes et une population moyenne d'environ 10 000 personnes. Les SA2 sont des agrégats de SA1 entiers.
    • Zones statistiques de niveau 3 (SA3) sont conçus pour la sortie de données régionales. Les SA3 créent une structure standard pour l'analyse des données sur l'ABS au niveau régional à travers des groupes de clusters SA2 ayant des caractéristiques régionales, des frontières administratives ou des marchés du travail similaires. SA3 compte généralement entre 30 000 et 130 000 habitants. Ce sont souvent les zones fonctionnelles des villes et agglomérations régionales de plus de 20 000 habitants, ou des groupes de banlieues reliés entre eux par des centres commerciaux et des transports urbains dans les principales zones urbaines. Les SA3 sont des agrégats de SA2 entiers.
    • Zones statistiques Niveau 4 (SA4) sont spécialement conçus pour la sortie des données d'enquêtes sur la population active et reflètent les marchés du travail de chaque État et territoire dans les limites de population imposées par l'échantillon de l'enquête sur les forces de travail. La plupart des SA4 ont une population de plus de 100 000 habitants pour fournir une taille d'échantillon suffisante pour les estimations de la population active. Dans les zones régionales, les SA4 ont tendance à avoir une population plus faible (de 100 000 à 300 000). Dans les régions métropolitaines, les SA4 ont tendance à avoir une population plus nombreuse (de 300 000 à 500 000). Les SA4 sont des agrégations SA3 entières.
    • Etat et territoire (S / T) et Australie les unités spatiales représentent séparément l'extension géographique de l'Australie et des États et territoires au sein de l'Australie. Le territoire de la baie de Jervis, les territoires de l'île Christmas, les îles Cocos (Keeling) et l'île de Norfolk sont inclus en tant qu'unité spatiale au niveau des États et des territoires dans la catégorie Autres territoires. Avant 2016, l'île de Norfolk n'était pas incluse dans le ASG. En accord avec le gouvernement australien, il a annoncé des réformes pour le gouvernement de l'île de Norfolk et son inclusion dans la définition de l'Australie géographique, l'ASGS 2016 a été mis à jour pour inclure le territoire de l'île de Norfolk.

Structure de la zone statistique de la grande capitale

Les zones statistiques de la grande capitale (GCCSA) sont conçues pour représenter l’extension fonctionnelle de chacune des huit capitales de l’État et du territoire. Ils incluent les personnes qui fréquentent la ville, font des emplettes ou travaillent régulièrement, mais vivent dans des petites villes et des zones rurales entourant la ville. Les GCCSA ne sont pas liés par un critère de taille minimale de la population. Les GCCSA sont construits par SA4.

Pour plus d'informations sur les zones géographiques de la structure principale ou de la GCCSA, consultez le standard statistique australien (ASGS): Volume 1 – Publication de la structure principale et des zones statistiques de la capitale.

Structure urbaine significative

Zones urbaines significatives (SUA) représentant des centres urbains individuels ou des groupes de centres urbains reliés à une population urbaine centrale de plus de 10 000 habitants. Ils peuvent également inclure des zones périurbaines connexes, le développement de satellites; la zone dans laquelle le développement urbain est susceptible de s'étendre et les terres rurales voisines. Les États-Unis sont des agrégations SA2 qui leur permettent de fournir un large éventail de statistiques démographiques et sociales ABS actualisées régulièrement qui ne sont pas disponibles pour les centres urbains et les emplacements basés sur SA1.

Structures urbaines et emplacements (UCL), Section des structures de l'Etat (SOS) et Section des structures du secteur de l'Etat (SOSR)

Les centres urbains et les localités urbaines (UCL) et la section d’État (SOS) représentent des zones de développement urbain concentré. Les UCL sont définies à l'aide d'agrégations SA1 qui répondent aux critères de densité de population ou contiennent d'autres infrastructures urbaines. La classification SOS classe l'UCL en classes de zones urbaines en fonction de la taille de la population. Le SOS ne définit pas explicitement l'Australie rurale. Cependant, dans la pratique, toute population ne figurant pas dans un centre urbain ou un lieu urbain est considérée comme un budget rural dans la classification SOS. Section of State Range (SOSR) fournit une classification plus détaillée du SOS. Cela permet la comparaison statistique des centres urbains de différentes tailles et des "zones rurales" en équilibre.

Pour plus d'informations sur les structures SUA, UCL ou SOS, voir le standard australien de géographie statistique (ASGS): volume 4 – Zones urbaines, centres urbains et localités significatives, publication de la section Etat.

Structure de l'éloignement

Les zones d'éloignement (RA) divisent l'Australie et les États et territoires en 5 classes de distance en fonction de leur accès relatif aux services. Les rapports d’évaluation reposent sur l’indice d’accessibilité et d’éloignement de l’Australie (ARIA +), établi par le Centre Hugo pour la recherche sur les migrations et la population de l’Université d’Adélaïde. Les RA sont des agrégats de SA1 regroupés en fonction du score moyen ARIA +.

Pour plus d'informations sur la structure de l'éloignement, consultez la norme australienne de statistique statistique (ASGS): Volume 5 – Publication de la structure d'éloignement.

Structure autochtone

    • Positions autochtones (ILOC) représentent les petites communautés autochtones et les îles du détroit de Torres (urbaines et rurales) avec une population minimale de 90 résidents autochtones et des habitants de l'île du détroit de Torres. Un ILOC est une zone conçue pour permettre la publication de statistiques relatives aux populations autochtones et aux insulaires du détroit de Torres avec un niveau élevé de précision spatiale tout en préservant la vie privée des personnes. Les ILOC sont des agrégats d'un ou plusieurs SA1.
    • Zones indigènes (IARE) sont des zones géographiques de taille moyenne conçues pour faciliter la publication de statistiques plus détaillées sur les peuples autochtones et les habitants du détroit de Torres. Les IARE offrent un équilibre entre la résolution spatiale et la taille de la population, ce qui permet de diffuser des données sur les attributs socio-économiques plus détaillées que celles disponibles sur les ILOC. Les IARE sont des agrégats d'un ou plusieurs ILOC.
    • Régions Indigènes (IREG) ce sont de vastes zones géographiques librement basées sur les frontières de la commission autochtone et de la police de l'île de Torres. L'augmentation de la population en IREG permet une plus grande classification croisée des variables par rapport à IARE et ILOC. Les IREG ne traversent pas les frontières de l'état ou du territoire et sont des agrégats d'un ou plusieurs IARE.

Pour plus d'informations sur la structure autochtone, voir le standard australien de géographie statistique (ASGS): Volume 2 – Publication de la structure autochtone.


STRUCTURES NON ABS

Les structures non-ABS comprennent huit régions qui ne sont pas définies ou gérées par l'ABS, mais pour lesquelles ABS s'engage à fournir une série de statistiques. Ils représentent généralement des régions administratives et sont approximés par des maillages, des SA1 ou des SA2. Ils sont:

    • Zones de gouvernement local (LGA)
      Une approximation ABS des limites des autorités locales publiée, telle que définie par chaque département de l'administration locale de chaque État et territoire. Ces limites approximatives sont construites à partir d'allocations d'un ou plusieurs blocs de maillage entiers.
    • Zones postales (POA)
      Une approximation ABS des codes postaux construite à partir d'allocations d'un ou plusieurs blocs de maillage entiers.
    • Suburbs d'État (SSC)
      Une approximation ABS des emplacements publiés dans la gazette construite à partir de l'attribution d'un ou de plusieurs blocs de maillage entiers.
    • Circonscriptions électorales du Commonwealth (CED)
      Un rapprochement de l’ABS des limites fédérales de la circonscription de la Commission électorale australienne (AEC), établi à partir des assignations d’un ou plusieurs AS1 entiers.
    • Circonscriptions électorales d'État (SED)
      Une approximation de l’ABS des circonscriptions électorales d’État à l’aide d’un ou plusieurs AS1.
    • Divisions de drainage australiennes (ADD)
      Une approximation de l’ABS des divisions de drainage fournie par le tissu hydrologique géospatial australien, construite à partir d’allocations d’un ou plusieurs blocs de treillis entiers.
    • Régions de gestion des ressources naturelles (NRMR)
      Rapprochement ABS des régions de gestion des ressources naturelles (GRN) définies par le programme national de protection des sols des gouvernements australiens, construites à partir d'allocations d'un ou plusieurs blocs de maillage entiers.
    • Régions touristiques (TR)
      Approximation ABS des régions touristiques fournie par Tourism Research Australia, construite à partir d'une ou plusieurs SA2 entières.

Pour plus d'informations sur les structures non-ABS, reportez-vous à la norme ASGS (Australian Statistical Geography Standard): Volume 3 – Structures non ABS.

Le diagramme 2 illustre les différentes structures non-ABS de l'ASGS, leurs régions constitutives et leur mode d'interaction.

Diagramme 2: Structures ASGS non-ABS

Le diagramme 2 illustre les différents éléments non-ABS de ASGS, leurs régions constitutives et leur interaction.


LIBÉRATION DE GSS

Les régions définies dans les structures ABS sont mises à jour tous les cinq ans conformément au recensement de la population et de l'habitation afin d'établir un équilibre entre stabilité et pertinence par rapport à l'évolution de la géographie sous-jacente. Les installations ABS sont publiées dans les volumes 1, 2, 4 et 5 du GSS et leur publication devrait être utilisée avec les données du recensement.

Les installations non-ABS sont également mises à jour conformément à ce cycle de recensements quinquennaux, qui sont publiés dans le volume 3 du ASG. Pour prendre en compte le degré de changement dans la zone de gouvernement local (LGA) et les frontières électorales, celles-ci sont mises à jour, le cas échéant, dans le volume 3 chaque année en juillet, chaque année. Cela permet de publier les statistiques ABS sur les LGA et les circonscriptions électorales les plus récents.

Toutes les publications ASGS sont disponibles sur la page Web de géographie ABS.

Contactez-nous pour plus d'informations ou d'assistance.